Carte VAC

Il est souvent difficile de comprendre les documents aéronautiques quand on débute dans le monde de l’aviation : par exemple, qu’est-ce qu’une carte VAC et comment la lire ? Cette page a pour but de décoder les différents éléments que vous pouvez trouver sur une carte VAC (Visual Approach Chart). Ces cartes sont disponibles sur le site du SIA (Service d’Information Aéronautique) : www.sia.aviation-civile.gouv.fr section « AIP ». Pour chaque terrain, vous trouverez plusieurs cartes :

  • VAC : Visual Approach Chart (celle qui nous intéressera le plus dans nos conditions de vol à vue VFR).
  • IAC : Instrumental Approach Chart (utile pour les approches aux instruments, c’est à dire lors d’un vol IFR).
  • ARR/DEP : Arrival/Departure (carte indispensable pour les procédures de départ et d’arrivée (SID et STAR) pour les terrains de grande importance).

Vous l’aurez compris, en tant que pilote en herbe, les cartes qui vous seront les plus utiles sont les cartes VAC. Nous allons maintenant comprendre le fonctionnement de ces cartes.

Ces cartes sont mises à jour dès lors qu’une modification sur le terrain est effectuée ou un changement important. Par exemple, il n’est pas rare qu’une carte VAC soit modifiée en raison d’un élément étranger. De plus, chaque mois, le SIA révise la version de ses cartes en ligne. Ainsi, une carte n’est jamais disponible constamment à la même adresse URL. Il est donc fortement conseillé de faire une recherche sur le site du SIA pour être à jour dans ses publications.

Testons cette pratique de recherche dès maintenant : téléchargez la carte VAC de LFQM (l’aérodrome de Besançon-La Vèze). Vous devez obtenir un document PDF de 3 ou 4 pages. Rendez-vous à la seconde page : une carte du terrain est dessinée avec plusieurs éléments schématisés. Décrivons-les dès maintenant en commençant par l’entête du document.

En haut à droite on remarque tout d’abord le nom du terrain « BESANCON LA VEZE« . En gras « LA VEZE » signifie que pour les communications radios, vous devez utiliser ce nom abrégé (exemple pour l’AFIS de LFQM : LA VEZE INFO).
En dessous, on distingue toutes les activités exercées sur l’aérodrome (avion, hélicoptère et parachutisme). Dans le cadre suivant, ce sont les paramètres de localisation comprenant les coordonnées GPS et l’altitude. Ici, l’altitude est de 1270 ft et en parenthèse on retrouve l’altitude pression.

En dessous, ce sont les informations concernant le contrôle du terrain. « NIL » signifie une absence de contrôle. Par exemple, dans notre cas de figure il n’y a pas d’approche ni de tour. Par contre, il existe bien un AFIS sur la fréquence 122.2. Et en cas d’absence de l’AFIS, les pilotes doivent effectuer de l’auto-information toujours sur la même fréquence 122.2 exclusivement en français.

Cette carte contient beaucoup d’éléments très importants. En effet, vous pouvez observer le sens des tours des piste, sans compter les éléments dangereux aux abords de la piste. Les flèches indiquent donc le sens des tours de piste : en 05 vous devez effectuer un tour de piste main droite et en 23 un tour de piste main gauche. Près de l’avion au bout de la flèche, vous observez : 2300 (1000). Cette information concerne l’altitude à laquelle les tours de piste doivent être entrepris : 2300 ft QNH et à 1000 ft de hauteur. Toutes les altitudes des points dangereux sur la carte sont signalés en pieds QNH. Les autres éléments sont très parlants et vous devriez pouvoir les décoder vous même.

En dessous de la carte, dernière chose très importante (surtout sur un terrain que l’on ne connaît pas), il y a un cartouche avec les informations concernants chaque piste : son QFU (orientation magnétique), ses dimensions (longueur x largeur en mètres), son type de surface (revêtue, herbe,…), sa résistance, et les valeurs des TODA (Take-Off Distance Available), ASDA (Accelerate-Stop Distance Available) et LDA (Landing Distance Available). Avec ces valeurs, vous allez pouvoir déterminer si votre appareil est apte ou non à atterrir ou décoller de ce terrain. Dernières informations de cette page, les aides lumineuses.

La dernière page reprend des informations en format texte : pistes préférentielles, procédures, informations sur les activités de l’aérodrome/aéroport et dangers.